Frères chrétiens, levez-vous !

Résultat de recherche d'images pour "freres chrétiens levez vous"

Le titre engagé de ce nouvel opus présenté par les Editions Artège attire notre attention, et mérite que l’on s’y arrête. Il est proposé par le Père Dimitri SMIRNOV, actuel Président de la Commission patriarcale russe pour la famille, la protection de la maternité et de l’enfance. Il est très connu, apprécié et très populaire au sein du Russie. Depuis 1991, il est Recteur de l’église Saint-Mitrofan de Voronej. C’est Guillaume d’Alençon qui dirige cette série d’entretiens. Ce dernier a signé également un autre livre d’entretiens avec le Cardinal américain Raymond Léo Burke. Le prélat étasunien est un des principaux opposants, sur la forme comme sur le fond, au Pape François. Le dernier Synode romain sur la Famille a célébré cette division fondamentale entre deux tendances dans l’Eglise latine. Guillaume d’Alençon, dirige aujourd’hui l’Institut pour la Famille en Europe.

Pourquoi serait-il temps de nous réveiller ? Pourquoi l’Occident devrait-il réagir ? Serait-il en danger tandis que le christianisme oriental serait au contraire vivant ? L’éditeur nous présente le livre en arguant que « Face à une culture libérale qui agit contre Dieu et contre l’homme, Le Père Dimitri Smirnov appelle à un réveil des consciences. Riche de la tradition religieuse orthodoxe estimable en bien des points pour les catholiques, il nous aide à repérer les lignes de crête où les chrétiens doivent s’engager avec audace : défense de la vie, de la famille, crise morale et politique, zèle missionnaire, évangélisation par la beauté… ».

L’ancien secrétaire de Mgr Aillet, évêque de Bayonne, avait rencontré l’ecclésiastique russe lors d’un voyage en Russie en 2014. Les propos que ce dernier avait alors tenu avaient intéressés le jeune Français : clarté du discours, simplicité du discours accessible au tout venant… Ce livre d’entretien est d’abord une rencontre entre deux personnes d’âges différents, dans deux réalités ecclésiales complètement distinctes, un laïc et un archiprêtre russe du Patriarcat de Moscou, deux tempéraments, des idées différentes… Si différentes que cela ? N’y-a-t-il pas au fond une même ligne de fond faisant consonner ces deux hommes qui regardent le monde et l’implication de l’Homme au cœur de la société moderne ? Le jeune Français l’avoue bien simplement : « nos rencontres étaient sous-tendues par une recherche commune de la vérité (…) S’il est arrivé qu’à certains moments je puisse ne pas partager les mêmes vues que lui, je priais intérieurement, appelant au secours le Saint-Esprit pour qu’il inonde notre conversation de sa lumière ».

La lecture de cet ouvrage laisse transparaître la façon dont se pense aujourd’hui la théologie morale et familiale de l’Eglise au travers du regard d’un archiprêtre orthodoxe russe, et comment ce dernier porte un regard sévère sur l’Occident. Le christianisme occidental serait-il encore pris dans les glaces sibériennes alors que le christianisme oriental aurait tout compris du monde d’aujourd’hui et de la proposition de la foi ? La réalité orthodoxe vécue au jour le jour est loin d’être paisible et ne saurait être le lieu de toutes les vérifications. Cela manquerait un peu de modestie et d’humilité… Dimitri SMIRNOV évoque cet Occident sans la moindre nuance, de loin en affirmant des vérités, en enfonçant des portes ouvertes.

Alors que les Eglises essayent aujourd’hui, et beaucoup plus qu’hier, de se parler, de dialoguer, de prier ensemble,  comment peut-on proférer des propos aussi terrifiants ? « Toutes les religions, en dehors du christianisme, sont des religions de mort ». Quelle vision de l’Homme se dégage de ces propos ? Quelle miséricorde divine  quand le prêtre russe répond à Guillaume d’Alençon : « Pourquoi certains naissent dans des familles riches, d’autres dans des familles pauvres »… ; et la réponse qui suit : « Le Seigneur dans sa grande sagesse donne à chacun ce qu’il peut faire fructifier et ce qui est bon pour son âme. A l’homme généreux la richesse est utile, est utile aussi à celui qui est cupide de naître dans la pauvreté » !

Le titre qui nous avait attirés semble fonctionner davantage dans la caricature, le dénigrement, la stigmatisation. Si l’Occident et l’Eglise catholiques sont si mauvais pourquoi alors poursuivre le dialogue entre le pape, évêque de Rome et le Patriarche de Moscou ? Le seul recours et le seul exemple pour sortir la tête de l’eau seraient-ils la seule Eglise orientale face à la décadence tout azimut ? Nous savons par expérience que la majorité des convictions spirituelles et théologiques de l’Orthodoxie avec lesquelles nous travaillons humblement, patiemment et respectueusement sont beaucoup plus nuancées, Le travail, par exemple, qui se fait au travers de la présence priante, intellectuelle et liturgique du Séminaire russe à Epinay/Sénart en est un bel exemple !

Ce livre est intéressant à plus d’un titre, mais il demandera une lecture critique et attentive pour qu’en fin de compte le lecteur ne soit pas déçu.

Patrice SABATER, cm

Barcelone, Avril 2019

Dimitri SMIRNOV, Frères chrétiens, levez-vous ! Un témoignage choc pour réveiller l'Occident. Editions Artège. Paris, 2018. 144 pages. 15 €