Israël et ses paradoxes

Résultat de recherche d'images pour "Israel et ses paradoxes""

Dénouer les fils d’un conflit complexe et aux contours mouvants est la tâche que s’assigne Denis CHARBIT dans son livre Israël et ses paradoxes. Idées reçues sur un pays qui attise les passions, édité aux Editions Le Cavalier bleu. L’entreprise n’est guère aisée en seulement trois chapitres. La Préface du Professeur d’Histoire et ancien Ambassadeur d’Israël en France, Elie BARNAVI, aide à la compréhension de cet essai dans le sens où il nous invite à entrer dans la pensée de l’auteur. Si la Préface est bien posée - elle n’en renferme pas moins quelques questions et quelques expressions qui accompagneront ce livre – elle  nous laissera parfois sans voix ou tout simplement d’un autre avis. Là est l’art de savoir lire, écouter, entendre et enfin débattre au sujet « d’un pays qui attise les passions ».

Si le débat est passionné c’est qu’il véhicule aussi des idées reçues et des lieux communs souvent approximatifs. Des personnes, étant allées en Israël à l’occasion d’un voyage ou d’un pèlerinage sans avoir rencontré les acteurs de terrain, ont vite fait d’en comprendre les contours, de dire ce qu’ils pensent de la société israélienne et palestinienne. Rien de plus simple; n’est-ce-pas ?! Prendre le temps de rencontrer et d’écouter pour comprendre, lire pour mieux en saisir les apories et les impasses. C’est ce que l’on appelle « s’approprier » une question, la faire sienne à partir d’éléments concrets ; et pas nécessairement ceux que l’on voudrait lire. Ils peuvent même être aux antipodes de ce que l’on pense. L’essai est un élément supplémentaire au dossier en cours.

Pour nous y aider, Denis CHARBIT, creuse le sillon, rapporte des faits, les met en exergue, réinvestit des données fondamentales autour de la Bible, de l’Histoire du Peuple hébreu et d’Israël contemporain, de la sociologie, de la société d’Israël, des imaginaires et des mythes véhiculés par les uns et les autres, au sujet de l’antisémitisme et de l’antisionisme…

Rien n’est définitif en politique et au cœur d’un conflit. Les rebondissements peuvent être nombreux. Bien malin serait celui qui pourrait prétendre à la résolution du conflit en dessinant les pourtours à moyens termes en vue de la paix et de l’établissement d’une vie normalisée. Ce serait alors un moment de paix et de justice, de concorde et d’équilibre. On en est encore bien loin… L’auteur semble ne pas prendre parti, mais si l’on regarde de plus prêt on sent bien où va son cœur. On sent bien où va le cœur de celui qui vit en Israël depuis plusieurs années. C’est difficile de ne pas prendre parti, de rester « neutre » et à l’écart. Il y a toujours une part de nous-mêmes qui nous convoque quelque part à dire ses choix, ses rêves, sa façon d’aborder le problème. La politique est aussi le lieu d’une incarnation. Et puis nous trouvons ces expressions faites de « oui » et « non », de « oui mais… » et de « non mais… », qui donnent la mesure de la difficulté. Le travail est rigoureux et documenté, universitaire assurément.

Comprendre Israël c’est aussi entendre les Palestiniens comme véritables acteurs et vis-à-vis dans ce conflit. Il reste des lieux qui sont véritablement des impasses et des points de grandes frictions : la Loi sur l’Etat-Nation de 19 juillet 2018, l’éclatement de la vie politique en Israël, l’éclatement de la Gauche et du « Camp de la paix », les « affaires » qui pourrissent la vie publique, le refus de soldats de services dans les Territoires occupés, les arrestations arbitraires, les droits humains souvent bafoués, la difficulté de déplacement, le grignotage de Jérusalem-Est, l’implantation de nombreuses colonies… Oui, il y a de la passion ! Oui, il y a de l’injustice et il y a également des paradoxes ; et ils s’accordent bien avec les « oui mais… » et les « non mais… ».

A chacun sa vérité, forcément ! On se ranger aux « conseils de prudence » proposés par Albert CAMUS, et présentés en fin d’ouvrage par l’auteur. Cela devrait inspirer notre lecture de ce livre dense qui reste de toute façon intéressant.

Patrice SABATER,

Novembre 2019

Denis CHARBIT, Israël et ses paradoxes - Idées reçues sur un pays qui attise les passions. Coll. Idées reçues. Ed. Le Cavalier bleu. Paris 2018. 359 Pages. 22 €