Mariam sainte palestinienne net

La réédition de la biographie rédigée par le Père Pierre Estrate (prêtre du Sacré Cœur de Bétharram) est un heureux évènement en cette année thérésienne. Elle nous donne accès, au plus près, à ce que vit la jeune sainte de Galilée dans sa pudeur, sa simplicité et sa grande candeur. Les mots et les expressions datent un peu mais, au-delà de la forme, le fond nous tient lieu d’appui.

Une amitié spirituelle se tisse entre ces deux jeunes gens : une toute jeune sœur qui revient d’un séjour en Inde pour y fonder un Carmel, et un jeune prêtre de 32 ans qui sera son confident au Carmel de Pau et son « directeur de conscience », comme on disait alors pendant de nombreuses années, avant le départ définitif de la jeune religieuse, à Bethléem pour y fonder le Carmel (1875).

« Tout passe ! ». Une jeune carmélite palestinienne qui vivait une expérience mystique unique au cœur d’un Orient déjà marqué par les vents contraires. L’éphémère est une des marques de cette spiritualité du cœur, où l’on croit réentendre les belles envolées du Cantique des cantiques. C’est un enfant du pays, née à Ibellin, en Galilée. Tout ce qu’elle sait, elle le puise dans cette vie donnée dans la confiance et l’abandon en s’humiliant sans cesse. Elle nous fait entrer par petite touche discrète dans le grand mouvement mystique du Carmel. Elle reçoit de nombreuses grâces, dont les stigmates du Christ, mais ce n’est sans doute pas ici le « merveilleux » qu’il nous faut chercher... Bien au contraire, Myriam se cache, entre en elle-même, et nous parle d’amour, de miséricorde : « Mon Jésus, miséricorde ! Oh ! oui, miséricorde ! ».

C’est avec bonheur que nous pouvons aller aux sources, grâce à la relation spirituelle confiante que Mariam eut avec le Père Estrate, futur Père Général de sa Congrégation. Dans cet Orient meurtri, cette « petite arabe » de Palestine reste joie pour les cœurs simples, et béatitude pour les tous petits du Seigneur riche en miséricorde.

Père Patrice Sabater Pardo, cm

Le 25 juin 2015

Père Pierre Estrate, Mariam, sainte palestinienne, la vie de Marie de Jésus Crucifié Collection Saints du monde. Téqui Editeur, Paris mai 2005 (1999). 400 pages 17 €