Proche-Orient

Résultat de recherche d'images pour "proche-orient coups de projecteur pour comprendre"

Alain RODIER est un ancien officier supérieur du Service des renseignements français. Directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R), il suit les questions de  terrorisme d’origine islamique et de criminalité organisée. Autant dire qu’il sait de quoi il parle dans ce livres de chroniques un peu âpre, parce que très spécialisé. Le thème de son dernier ouvrage concerne la situation sécuritaire au Proche-Orient, tout particulièrement. Il donne lui-même dans son introduction la thématique centrale de son livre : « Ce livre est un recueil de Notes d’Actualités (NA) publiées par le Centre français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) sur son site cf2r.org. Elles donnent des coups de projecteur – pas forcément dans l’ordre chronologique – permettant de comprendre la complexité de la situation de Daesh, d’Al-Qaida « canal historique » et plus généralement de ce qui se déroule aujourd’hui au Proche-Orient en focalisant sur le front syro-irakien… » (pp 7-8)

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/51ERBoGGS6L._SX322_BO1,204,203,200_.jpgL’auteur, à partir d’éléments repérables et vérifiés, aborde la complexité de la  situation proche-orientale pour nous permettre d’entrer dans une meilleure compréhension de ce qui se passe vraiment. Les clichés rapides médias sont parfois grossissants, bruts et pas très compréhensibles pour l’ensemble du public. Aussi, lui faut-il prendre du champ. Il choisit, ici, de nous présenter une suite de chroniques sous six chapitres : Daesh ou le Groupe Etat islamique, Al-Qaida : la stratégie de la dissimulation, la Syrie : le billard à cinq bandes, la Turquie imprévisible, la Russie à la manœuvre, l’Iran très actif mais surveillé par Israël. Chacun d’entre eux introduit rapidement les thèmes abordés. Ils peuvent se lire séparément selon l’intérêt de chacun.

La conclusion de l’ouvrage est franche et sans détours. « Le constat est que la guerre menée par les mouvements salafistes-djihadistes que sont Al-Qaida « canal historique » et Daech va perdurer encore durant de longues années. C’est la différence entre les dirigeants de ces mouvements et leurs homologues occidentaux : ils ont le temps et raisonnent en générations… Heureusement, ces deux mouvements qui partagent la même idéologie se déchirent pour le moment. » (p 327) Les faits sont là pour être jugés, vérifiés et comparés. Ils permettent aux spécialistes de pouvoir « faire une ouverture pour l’avenir ». Si l’expansion de ces deux courants radicaux semble s’amoindrir au Proche-Orient, et que la guerre tend à prendre une autre dimension,  il n’en reste pas moins que nous sommes devant un mouvement de fond doctrinal, idéologique et violent qui va perdurer in situ comme en Occident et en Afrique. Un livre intéressant pour aider à décomplexifier ce que nous ne comprenons pas toujours aisément.

Patrice Sabater, cm

Juillet 2018