Quand les soufis parlent aux chrétiens

Quand les soufis parlent aux chretiens

Résultat de recherche d'images pour "alberto fabio ambrosio photo"La dernière livraison du Frère Alberto Fabio Ambrosio, jeune dominicain ayant passé une vingtaine d’années dans les pays musulmans au contact de cet autre monothéisme, a fait remonter quelques souvenirs liés aux moines de Tibhirine ; et tout particulièrement au sujet du Testament du Frère Christian de Chergé. Une expression avait retenu mon attention : « Quand A-Dieu s’envisage ». Une parole qui porte le regard vers cet autre, ce frère qui m’est donné comme autre moi-même mais qui vit sa foi avec d’autres vocables, envisageant son destin à la fois autre et même... Envisager le musulman tant décrié aujourd’hui sous toutes les latitudes en raison de la barbarie des uns à la tête d’un pseudo califat  qui de fait n’en est pas un... Envisager celui-là comme un proche voire comme « mon prochain ». Le point de départ de cet ouvrage est bien là. Pour ce faire, l’auteur prend appui sur la Parabole du Bon samaritain que nous avons méditée tout au long de l’année jubilaire au sujet de « la miséricorde divine » : le Christianisme se penche sur cet autre en en faisant son plus proche, son prochain. Une lecture parabolique de cette Parabole pour envisager l’islam comme le « prochain souffrant », défiguré, rejeté... Le Frère Alberto déploie une pédagogie nourrie de  son expérience en milieu musulman et de sa connaissance (de l’intérieur) du Soufisme pour présenter sa thèse. Nous le suivons pas à pas. Il nous rend plus proche de cet islam que nous ne connaissons mal, du Soufisme que nous ne connaissons pas ou si peu. La grâce de ce livre réside en ce qu’il nous fait entrer dans une mystique en regard de l’autre et avec l’autre où se pense ce rapport de proximité sans exclusion. C’est un rapprochement inter religieux qui nous est proposé ici. Un rapport fraternel entre des hommes qui ont choisi au gré de leur histoire et de leur expérience un chemin vers l’Un qui rassemble plus qu’Il ne divise. Cette quête vise à l’amitié avec cet « islam fraternel » qui existe dans les cœurs et dans une expérience de contact au gré des jours loin des caricatures stériles et sombres qu’hélas nous connaissons.

Le livre demande un certain investissement, du temps, de la méditation, un a priori positif pour entrer dans ce dialogue, dans cette possibilité qui s’offre à nous. Notre tête tournera plus d’une fois, mais en fin de compte au terme de cette lecture notre cœur sera reposé pour vivre, demain, un temps de paix et de quête du Tout Autre..., en frères ?!? La mystique nous y aide, et la Parabole du Bon Samaritain nous y invite.

Patrice Sabater, cm

15 janvier 2017

Alberto Fabio Ambrosio, op., Quand les soufis parlent aux chrétiens. A la rencontre d’un islam fraternel. Editions Bayard, Paris janvier 2016. 240 pages. 16,90 euros.