Mgr Gollnisch : "Allons-nous contribuer à vider l'Irak de ses chrétiens?"

Au troisième jour du voyage de la délégation de l'Eglise catholique de France en Irak, Monseigneur Pascal Gollnisch, directeur de l'Oeuvre d'Orient, dresse un bilan d'étape au micro de notre envoyé spécial Benjamin Rosier.

Mgr Gollnisch évoque la desespérance des chrétiens de Mossoul qui pensent qu'il ne pourront plus renter chez eux et qui envisagent de quitter le Moyen-Orient. Il veut leur dire : "ne considérez pas que Mossoul, votre ville, vous est définitivement fermée (...) Un jour les chrétiens pourront retoruner à Mossoul (...) Prenez date avec l'histoire". S'il comprend la tentation de l'exil, il estime qu'on ne peut pas favoriser cet exode : "c'est un problème moral. Est-ce que nous aussi nous allons coopérer pour faire partir les chrétiens d'Irak. A qui profite le crime que nous purrins commettre". Pour lui, "l'équilibre des civilisations est en jeu dans les maintien des chrétiens en Irak". 

Le directeur de l'Oeuvre d'Orient évoque aussi la manière très "synodale" selon laquelle fonctionnent les églises d'Orient : cheque chrétien peut prendre la parole et faire valoir ses idées, partager ses questionnements, avec le Patriarche.

    10502195 324271294406146 8870404730694700155 n  10522363 324498054383470 9185330839668828916 n 

 10325565 297863553713587 8076208013096618408 n